Aztec bouscule le marché des dameuses

Le groupe financé par Marc Simoncini mise sur de faibles coûts d’exploitation. C’est la bête noire des industriels de l’or blanc. Fondée il y a trois ans à Annecy-Chavanod (Haute-Savoie) par Xavier Jean, Aztec bouscule les deux constructeurs, l’un allemand, l’autre italien, omniprésents sur le marché européen des dameuses de pistes de ski. Chaque année, il se vend dans le monde un millier de machines, de 200.000 à 380.000 euros pièce, mais, plus que le prix d’achat, c’est le poste exploitation et maintenance qui coûte cher. « A domaine skiable constant, les coûts de damage de certaines stations augmentent de 15 % par an », explique Xavier Jean.

Lire l’article complet www.lesechos.fr

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 34 autres abonnés

%d bloggers like this: