Aztec bouscule le marché des dameuses

Le groupe financé par Marc Simoncini mise sur de faibles coûts d’exploitation. C’est la bête noire des industriels de l’or blanc. Fondée il y a trois ans à Annecy-Chavanod (Haute-Savoie) par Xavier Jean, Aztec bouscule les deux constructeurs, l’un allemand, l’autre italien, omniprésents sur le marché européen des dameuses de pistes de ski. Chaque année, il se vend dans le monde un millier de machines, de 200.000 à 380.000 euros pièce, mais, plus que le prix d’achat, c’est le poste exploitation et maintenance qui coûte cher. « A domaine skiable constant, les coûts de damage de certaines stations augmentent de 15 % par an », explique Xavier Jean.

Lire l’article complet www.lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>