Archives de catégorie : Environnement, Développement durable et Réchauffement climatique

EcoStations : un autodiagnostic pour suivre et améliorer l’empreinte environnementale des territoires touristiques en montagne

EcoStations est un outil de diagnostic qui permet aux acteurs des stations de montagne d’auto-évaluer leur station en ligne. Le diagnostic évalue les impacts notamment en matière d’énergie, de biodiversité, d’eau, de paysage, et d’émission de gaz à effet de serre liés aux activités de la station, comme le transport. Grâce à des indicateurs précis, EcoStations fournit un bilan illustré de graphiques qui permet de suivre les performances d’année en année et de visualiser les progressions. C’est aussi un outil d’aide à la décision afin de mieux planifier les actions environnementales et sociales bénéfiques pour le territoire  dans une logique de développement durable.

EcoStations a également pour vocation de rassembler les informations détenues par les différents acteurs des territoires. Il est destiné aux responsable d’Office du Tourisme, chargés de mission développement durable sur le territoire, ou à toute personne en charge des questions d’environnement au sein des remontées mécaniques, domaines skiables ou des collectivités publiques de montagne.

Au premier trimestre 2013, le kit EcoStations a d’abord été testé sur les stations pilotes de la démarche : Morgins et Crans Montana pour la Suisse, La Clusaz, les Menuires et Chamonix pour la France. Il est aujourd’hui disponible gratuitement pour toutes les stations qui souhaiteraient en bénéficier.

A lire sur ecostations.info

En Savoie, le vallon du Clou est désormais classé

Le vallon du Clou, en Savoie, est classé depuis le 25 mars dernier. Les associations de protection de la nature sont ravies. Le vallon est un des derniers espaces vierges de la Tarentaise qui a longtemps aiguisé les appétits de la station de ski de Sainte-Foy.

A lire et voir sur alpes.france3.fr

Un télésiège écolo à la station des Carroz

La station des Carroz a inauguré son premier télésiège alimenté exclusivement par des énergies renouvelables : hydroélectricité, éolien et photovoltaïque. Pour sensibiliser les skieurs à cette démarche environnementale, un grand panneau a été installé au départ du télésiège des Molliets. Cet investissement est un premier pas pour la SOREMAC, la société des remontées mécaniques des Carroz qui souhaite progressivement étendre cette initiative à l’ensemble de ses remontées mécaniques. A compter du 1er octobre 2013, ce sont 100% des domaines skiables qui seront tenus d’informer leur clientèle sur le coût carbone de leurs remontées mécaniques. Ceci relève en effet d’un décret du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie qui oblige désormais tous les prestataires de transports à délivrer l’information sur la quantité de CO2 émis : une manière de permettre aux usagers de faire un choix éco-responsable, même aux sports d’hiver !

Lire l’article complet sur www.bioaddict.fr

Offre de formation concertée sur les « Changements climatiques dans les Alpes »

Le changement climatique en montagne est une notion complexe, qui touche à des thématiques variées : biodiversité, habitat, risques naturels, tourisme, … D’une certaine manière, la montagne, déjà impactée par les effets du changement climatique, a à inventer les solutions de demain pour les autres territoires. Elle constitue en ce sens un laboratoire d’idées et d’innovations pour l’adaptation.

See on mountainwilderness.fr

Calculer l’empreinte carbone d’un skieur

Le guide “Information CO2 des moyens de transport” du ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie paru en octobre 2012 apporte quelques éléments de réponse. Il faut aussi se référer à l’arrêté du 10 avril 2012 pour connaître le facteur exact qui permet de transformer les KwH utilisés en g de CO2 émis. Il est actuellement de 53 g par KwH. L’impact carbone par journée de ski pour une personne se calcule en partant de la consommation électrique annuelle de l’ensemble du parc des remontées mécaniques de la station en KWh, en prenant bien soin d’exclure la consommation liée à la production de la neige de culture, aux bureaux et aux bâtiments. Il faut la diviser par la somme des journées skieurs annuelles. On multiplie le résultat par les fameux 53 g et on obtient la consommation CO2 pour une journée d’un skieur.

Lire l’article complet sur www.ledauphine.com

Aurélien de PIERREFEU‘s insight:

Un calcul certes intéressant mais trop parcellaire car il ne prend pas en compte la première source d’émission de CO2, à savoir les transports pour se rendre jusqu’en station.

 

€800m on snowmaking

That is what has been spent in Austria in the past 5 years and it raises questions about whether it is cost effective. All resorts seem to need snow cannons but they come at a high price and ultimately the consumer pays. A debate has been raging in Austrian newspapers over spending by the country’s ski areas on snowmaking systems. The issue has been raised in its Parliament. Franz Hörl, Chairman of the Austrian trade association of lift operators (Obmann des Fachverbandes Seilbahnwirtschaft) is quoted as saying Austrian ski resort operators would prefer to have less snowmaking but says that customers « …demand perfect ski pistes from November to April or they will not come. » He says without snowmaking this is not possible.

Read the full article www.planetski.eu

Aurélien de PIERREFEU‘s insight:

Les limites de la course à l’armement sont probablement entrain d’être atteintes en Autriche. Les questions économiques et environnementales vont se faire de plus en plus prégnantes.

 

Pollution: les élus du Pays du Mont Blanc veulent des mesures d’urgence

Eric Fournier a interpellé ce lundi le préfet de la Haute-Savoie au sujet de l’aggravation de la dégradation de la qualité de l’air de la vallée de l’Arve. Le Maire de Chamonix Mont Blanc et président de la communauté de communes de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc rappelle les précédents messages sur ce thème adressés à l’Etat. Eric FOURNIER pointe les insuffisances du Plan de Protection de l’Atmosphère territorialisé dans sa composante « transports ». Il réclame la mise en oeuvre de mesures concrètes y compris :
l’interdiction sans délai de circulation des poids lourds de classe euro 3 en transit transfrontalier
un dispositif réglementaire de régulation/contingentement strict des circulations de poids lourds en transit en cas de dépassement avéré des seuils de pollution ou d’imminence de celui-ci.

Cet appel n’est pas le premier. Depuis plusieurs années, élus des quatorze communes du Pays du Mont- Blanc insistent sur l’urgence d’une réponse  » adaptée et efficace »

Lire l’article complet sur www.enviscope.com

Le ski écolo, attrape-nigaud pour riches ?

Le ski est une activité extrêmement polluante. Sa version éco-responsable est-elle la solution miracle ? Skier écolo tient presque de l’oxymore : le ski est une activité polluante, qui attire chaque année une dizaine de millions de touristes – dont 25% viennent de l’étranger – dans les montagnes françaises. Le planté du bâton, les bars d’altitude, la fondue le soir et quelques frayeurs en hors-piste, mais aussi des heures de voiture et de bouchons aux entrées des vallées, les remontées mécaniques, les canons à neige et les barres d’immeubles… Pas très nature tout ça. Heureusement, les skis se seraient mis au vert.

Aurélien de PIERREFEU‘s insight:

Ecologie, Marketing et Green Washing. A lire.

Lire l’article complet sur tempsreel.nouvelobs.com

Appel à témoignages pour les 40ans du Parc national des Ecrins

Le Comité départemental du tourisme des Hautes-Alpes, Le Parc national des Ecrins et Mountain Wilderness lancent conjointement un appel à témoignages pour mettre en valeur les bonnes pratiques dans le massif des Ecrins.

Faites nous part de votre expérience de montagne sans voiture individuelle et votre témoignage sera peut être mis en scène à l’occasion des 40 ans du Parc national des Ecrins.

Aurélien de PIERREFEU‘s insight:

Une bien belle réalisation.

Vous pensez respirer un air pur sur les pistes ? Vous pourriez être déçu…

Un simple coup d’œil aux cartes d’Air Rhône-Alpes suffit à refroidir le skieur: ce jeudi par exemple, la qualité de l’air était mauvaise dans les vallées alpines et un pic de pollution aux particules fines PM10 a été atteint. «La montagne pâtit des activités humaines et des polluants qui se transportent sur de longues distances», explique à 20 Minutes Nathalie Dufour, chargée de projet qualité de l’air chez Enviroconsult.

Lire l’article complet sur www.20minutes.fr